AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


profil +

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. » Ven 6 Sep - 17:18


Keira Arcamenel






J'ai poussé mon premier cri le 12 Janvier 1996 , ce qui me donne alors 17 années passées à Vulbel Je suis un Super Héros et mon pouvoir est l'absorption.. Quoi, ça ne vous dit rien ? Je vais vous expliquer un peu...L'absorption est le pouvoir, ou plutôt la malédiction, d'absorber l'énergie vitale des êtres vivants ainsi que leurs connaissances et, momentanément, leurs pouvoirs, au simple contact physique prolongé. Tout dépend de la durée et de l'intensité de ce contact. Plus il sera long, plus je disposerai longuement des pouvoirs de ma victime, et plus la durée de l'inconscience de cette dernière augmentera.   C'est un pouvoir offensif et défensif à la fois,, ce qui me déplaît fortement, car cela m'empêche d'avoir le moindre contact physique avec autrui.. Je vis actuellement à Belten. Je suis en 3ème année On me confond souvent avec Nina Dobrev.  


Célibataire Amoureux En couple
Behind apparences.

Me décrire physiquement est bien la chose qui me dérange le plus. Je suis capable de beaucoup de choses, mais décrire mes caractéristiques physiques m'est douloureux. Pourquoi, vous demandez-vous. Et bien pour cela, il faudra lire mon histoire. Pour tenter de vous expliquer brièvement, ma mère m'a abandonné à la naissance. Je ne garde d'elle qu'une simple photographie, en noir et blanc. Le papier est peut-être vieux et usé, mais il est impossible de ne pas remarquer notre ressemblance. Je suis son portrait craché, la description que je suis sur le point de vous offrir de mon physique vaut absolument pour la sienne. Nous sommes toutes les deux de taille moyenne, environs 1m70. Nous possédons les mêmes longs et lisses cheveux bruns et les mêmes yeux noisettes. En revanche, pour me différencier d'elle parfois, je prends plaisir à boucler mes cheveux et à les ébouriffer pour leur donner davantage de volume. Notre regard est dit pétillant, témoignant de notre grand coeur. Nos traits fins témoignent de notre fragilité commune, ce petit nez s'accordant parfaitement avec ces fines lèvres qui s'étirent pour laisser transparaître ce sourire ravageur. Nous possédons également le même type de morphologie, notre corps est aussi léger qu'élancé, dévoilant une poitrine menue et une taille fine. Ce corps permet d'enfiler à peu près n'importe quoi, en revanche je suis plutôt de celles qui portent des jeans serrés et des hauts plutôt simples. Je ne m'habille jamais de manière extravagante, car je ne souhaite pas être remarquée, n'étant pas douée pour les relations sociales. Je ne me maquille donc que très peu. J'ai donc l'apparence d'une fille simple, qui souhaite se fondre dans la masse. Mais on me dit assez jolie pour que l'on me remarque malgré mes efforts. Il est vrai que malgré mon manque visible de confiance en moi, je sais de source sûre que ma mère avait un grand succès auprès des hommes étant jeune. La seule particularité que l'on peut saisir chez moi est ma façon de toujours porter des gants. J'en ai énormément, de toutes formes, de toutes les couleurs, de façon à ce que j'ai toujours une paire de gants assortis à ma tenue. Mon pouvoir ne me permet pas de toucher tout être vivant à main nue, il s'agit donc de protéger autrui, car on a beau tenté d'éviter le moindre contact physique, il y a des cas où l'on ne peut faire autrement.  


Ça fait parti de moi...

Pour vous, à quoi peut bien ressembler l'enfance d'un super héros ? Et bien, laissez-moi vous éclairer. Cela n'a rien de drôle. Le regard des gens m'est simplement insupportable. Car évidemment, il a fallu que les super héros soient la seule race connue des êtres humains, puisqu'elle a été volontairement créée par eux. Ces idiots d'êtres humains qui n'ont pas été capable de s'en tenir à leur évolution paisible, ces être humains qui ont choisi de repousser les limites de la science en transformant certains de leur semblable en de véritables monstres. Ils devaient leur servir d'armes pour les guerres que les humains aiment se livrer entre eux, en revanche les essais ont quelque peu finit par déraper, et désormais, quelques naissances laissent apparaître cette nouvelle race qu'ils appellent "Super Héros". Un nom héroïque, qui semble enviable, et pourtant, aucun d'entre nous n'a jamais été fier de ce qu'il était. Nous ne sommes pas iss d'un processus naturel, la science humaine a modifié les cellules de nos ancêtres et nous a créées de toutes pièces, et désormais même de manière involontaire.
Dans mon cas, il s'agit de mon grand-père. Il était dans l'armée, et les humains l'ont recruté afin de procéder à de multiples expériences, se servant de lui comme cobaye. Son trait de caractère étant sa grande intelligence, le pouvoir qui se développa en lui fut la télépathie. Il pouvait lire dans les pensées de n'importe qui. Ce pouvoir fit naître en lui un sentiment d'incompréhension et le condamna à la réclusion, avant de le conduire au suicide. Je n'étais pas encore née. Ma mère se mit à haïr cette nouvelle race qui venait d'être créée, la pensant non-naturelle, nous considérant plus comme des erreurs de la science et des monstres, que comme des personnes.
Lorsqu'elle tomba enceinte, ma mère n'en fut guère enchantée, au contraire. En effet, les informations locales commençaient à dévoiler les effets que les expériences avaient eu sur les molécules de certains cobayes. Il y avait des risques de naissance de super-héros, autrement dit, le bébé qui se trouvait dans son ventre, la chaire de sa chaire, risquait de faire parti de ces horreurs.
Mais Nelem ne pu se résoudre à avorter, et elle décida de garder espoir. Il y avait tout de même peu de chance que sa propre fille en soit un. Pourtant, le doute planait au-dessus de cette grossesse telle l'épée de Damoclès. Mon père ne souhaitait pas entendre parler d'abandon de son enfant à la naissance, mais ma mère ne cessait de lui en parler, ayant vu la déchéance que cela avait causé à sa propre famille, lorsque mon grand-père les avait quitté. Pour elle, il s'agissait d'une malédiction qu'il fallait éradiquer. Les sombres idées de ma mère la consumèrent lentement, et au bout du neuvième mois, vint enfin ma naissance. Lorsque mes parents réalisèrent que j'étais effectivement... différente, ils finirent par m'abandonner à mon triste sort, et s'arrangèrent pour me déposer, nouveau-né, à Belten, sans m'adresser ne serait-ce qu'un baiser. Mon père glissa tout de même une photo de ma mère sous la couverture qui me recouvrait, seule trace de mes origines.
Je fus alors recueillie par une famille de super-héros, qui devint une sorte de famille adoptive. Il n'était pas surprenant de voir des abandons d'enfants nés "différents". Nous sommes l'évolution, une race toute nouvelle, encore instable et hors de contrôle. Nous n'avons pas encore fait nos preuves, nous attisons donc la suspicion et la méfiance. J'ai moi-même peur de ce que je suis. C'est pourquoi je suis d'un naturel peu sociable. J'ai grandis, suite à cela, de la manière la plus banale possible. Ma famille adoptive s'est montrée fort compréhensive avec moi, et je leur en suis reconnaissant, même si je suis incapable de leur rendre l'amour qu'ils me porte.
Je ne connais que la compassion et la gentillesse, en revanche, je crois ignorer à proprement parler l'amour pour son prochain. Du moins, je suis tellement sur mes gardes en raison du danger de mon pouvoir que cela m'empêche d'en prendre conscience. Je pense que c'est de cela que je tiens mon pouvoir. Tout est lié, une vraie malédiction, ke vous dis. Je suis renfermée, et je préfère être seule, plutôt qu'accompagnée. Je suis une solitaire, je m'épanouis dans le silence et la tranquillité. En réalité, j'ai peur des autres, et peur de moi-même. Je n'ai jamais su dépasser cette appréhension du monde extérieur. L'envie commence pourtant à naître, mais je n'en suis pas encore capable. C'est un véritable travail sur moi-même que je dois accomplir.
Le seul acte de bravoure que j'ai jamais commis fut de me rendre à Heggles, lorsque j'étais âgée de 10 ans. Je recherchais mon père depuis des semaines, et j'avais fini par trouver l'adresse de son travail. Je m'y rendis, un jour, et m'arrangeait pour l'effleurer assez longtemps pour percevoir ses souvenirs, mais pas suffisamment pour qu'il ne ressente pas cette sensation de vertige caractéristique de mon pouvoir. C'est ainsi que je pu savoir tout de lui et de ma mère, ainsi que de ma naissance, sans jamais lui avoir adressé la parole. Je n'eu ni le cran ni l'envie de lui parler sur l'instant. Un jour, peut-être, y parviendrais-je.
Je n'ai pas beaucoup d'amis, non pas que je ne donne pas envie d'être fréquentée, mais simplement que je préfère la solitude.
Je rentre en 3eme année et j'espère essayer de m'intégrer un peu plus cette année. J'ai 17 ans désormais, et j'ai la sensation de ne rien avoir vécu de ma vie. Mes journées n'ont été qu'une éternelle routine, je me suis enfermée dans ce monde, sans chercher à réellement savoir d'où je venais et qui j'étais.
Je commence à prendre conscience que je dois tenter de canaliser mon pouvoir, m'entraîner afin de pouvoir me défendre du monde extérieur. Je ne supporte plus cette interdiction de toucher qui que ce soit. Tant que cette situation n'évoluera pas, je ne peux espérer surmonter mes peurs, et apprendre un jour à aimer, enfin.
Plus les jours passent, et plus ma haine envers les humains grandis. Un jour ou l'autre, ils paieront, je me le suis juré. Mes parents sont peut-être humains, mais je pense qu'ils ont été abusé. Ma famille adoptive ne partage pas mon point de vue, mais qu'à cela ne tienne : leur avis m'importe peu. Un jour, je retrouverais ma mère et mon père, et je leur pardonnerai, en espérant qu'ils me pardonneront du monstre que je suis devenu. Un monstre inoffensif pourtant, dans l'idéologie, mais aux pouvoirs dangereusement incontrôlables, qui m'empêcheront à jamais d'aimer qui que ce soit.
Minimum 300 mots  


When I received my Power...

Nuit du 12 Janvier 1996, à Huggles. Des cris de douleur rompent le silence de mort qui règne dans cette rue pratiquement déserte et endormie. Ils proviennent d'une petite et modeste maison, ce sont les cris d'une femme qui est sur le point d'accoucher. Nelem avait décidé d'accoucher seule, dans sa baignoire. Un tel choix peut paraître étrange et dangereux, mais aux yeux de la jeune femme de 22 ans, il était impératif que cet enfant ne survive pas. Ce choix était dur pour elle, dans la mesure où elle aimait déjà profondément cet enfant. Mais elle ne pourrait jamais assumer de voir un monstre venir au monde.
Ce monstre, qu'elle détestait aimer, c'était moi. Un joli petit bébé qui s'accrocha à la vie comme si une force divine l'avait aidé. Ma mère ne pu s'empêcher d'être soulagée lorsqu'elle m'entendit hurler, signe que mes poumons s'étaient bien empli d'air. Malgré ces mauvaises conditions, j'étais en vie, en parfaite santé. La tâche, pour ma mère, se compliqua. Son regard se posa sur mon petit visage, et elle me serra contre elle, l'instinct maternel prenant désormais le dessus.
J'aurai aimé que cela se passe autrement. Que Nelem me prenne dans ses bras, m'embrasse et s'occupe de moi comme il le fallait, qu'on devienne une vraie famille. Je donnerais ma vie pour que cela se passe ainsi.
Malheureusement, on ne peut changer sa nature. Et ma nature à moi, paradoxalement, n'était pas naturelle.
A peine eut-elle posée ses doigts sur ma douce et fragile peau encore rougie par les agressions physiques d'un accouchement "fait maison", qu'au bout de quelques secondes une sensation étrange nous parcourut toutes deux. Les traits de ma mère se tirèrent et sa peau devint blême, des tremblements la saisir. Lorsqu'elle réalisa d'où venait ce malaise, et alors qu'elle était au bord de l'inconscience, Nelem me repoussa et me laissa sur le sol, une mine horrifiée sur son visage.
Vous devez vous demander comment je me rappelle de tout cela, puisque j'étais un nouveau-né. En réalité, j'ai moi-même eu connaissance de cela en exerçant mon pouvoir sur une personne qui était présente ce jour-là. Mon propre père. Mais cela, fait partie de mon histoire. Ce jour-là, ma mère, avant de m'abandonner, cru comprendre l'étendue de mon pouvoir, à savoir l'absorption vitale, une sorte de vampirisation de l'énergie vitale des êtres vivants à mon profit au simple toucher. Raison pour laquelle mes parents m'enroulèrent dans une serviette et s'arrangèrent pour que je me retrouve à Belten. Je ne pu comprendre que par la suite, lorsque les contacts physiques, bien que m'étant interdit par ma famille adoptive, ne purent être évité, que mes pouvoirs ne s'arrêtaient pas à une simple perte de conscience de ceux que je touchais. Plus le toucher était important, soit la main entière et non le doigt par exemple, et plus il était long dans la durée, plus la personne avait de chance de tomber dans un profond coma. Je pouvais donc entraîner la mort d'une personne en moins de trois minutes, simplement en la touchant. Je suis également capable de percevoir ses pensées, ses connaissances, et surtout m'approprier ses pouvoirs dans une certaine mesure et temporairement. Bien évidemment, je ne contrôle absolument pas mon pouvoir, il m'est impossible de le canaliser, c'est pourquoi je porte toujours des gants et que j'évite toutes relations sociales. Je ne suis pas douée pour cela, de toute manière. Mon pouvoir n'a pas d'effet sur les vampires, du moins en ce qui concerne l'absorption de l'énergie vitale. Autrement dit, je suis capable de percevoir les pensées, les connaissances et m'approprier momentanément les pouvoirs des vampires, en revanche je suis incapable de causer leur mort au simple toucher, tout simplement parce qu'ils ne sont pas des êtres vivants à proprement parler.
En revanche, je ne peux qu'haïr ce pouvoir, car il m'aura séparer de mes parents, il aura nourri tant de haine en moi, à leur égard, à l'égard des humains qui ont commencé leurs expériences scientifiques sur d'autres humains, qui ont fait ce que je suis aujourd'hui.



When I open the window...


Tu as bien lu le règlement ? Ah oui ? Vraiment, alors prouves-le ! : Oké by Lou
Comment est-ce que tu as connu le forum ? Par un membre de WHS Smile
Et comment tu le trouves ? Il a vraiment du potentiel, maintenant il ne reste plus qu'à ramener du monde Smile
Un dernier mot pour la fin ♥️ ? Vivement ma validation, j'ai hâte de jouer ma Keira bounce 

Code:
[color=#f72f63]✖️[/color] [i]Nina Dobrev [/i] → Keira Arcamenel


Dernière édition par Keira Arcamenel le Mer 11 Sep - 19:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


profil +

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. » Ven 6 Sep - 18:05

Bienvenue parmi nous !

Nina Dobrev en ava' c'est un bon choix sinon *bave*

(ps: tu viens de WHS?)
Revenir en haut Aller en bas


profil +

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. » Ven 6 Sep - 18:49

Merci beaucoup ! Oui je viens de WHS Smile


Revenir en haut Aller en bas


profil +

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. » Ven 6 Sep - 18:56

Qui es-tu dessus ? *curieux*
Revenir en haut Aller en bas


profil +

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. » Ven 6 Sep - 19:38

Officiellement ; BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE A TOI ! J'espère que tu ne regrettera pas de t'être inscrit(e) ici ! :3 Si tu as le moindre problème ou la moindre question, n'hésites pas ! Le staff est là pour ça ! Eclate-toi bien ! En plus... Nina Dobrev quoi ! Razz




« i am titanium. »

Revenir en haut Aller en bas


profil +

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. » Ven 6 Sep - 19:40

Merci beaucoup pour l'accueil en tout cas Very Happy


Revenir en haut Aller en bas


profil +

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Les femmes super-héros ont toujours eu du succès. Parce que les femmes veulent les incarner et les hommes veulent les séduire. » Ven 6 Sep - 20:25

Bienvenue à toi ♥️ Si tu as la moindre question, n'hésite pas ♥️

ET bon courage pour ta fichette Very Happy


©ciitroon